Bière, rugby et luge

Publié le 25 Novembre 2008

Les intempéries du week-end ont été moins fortes qu'annoncées; elles ont juste déposé quelques centimètres de neige pour reprendre l'entraînement de luge en vu d'une compétition ultérieure. Maud a chevauché son chasse-neige (on sait jamais !!!) et est venue nous rejoindre, accompagnée de la tribu. Au programme : de la bière et du rugby (ok, c'était un prétexte le match !!). Nino a trouvé que c'était une super idée !!

Pas étonnant, y'a plein de filles pour faire des calins !!!

On dit que les chats ont 7 vies, mais les hamsters ??? En tout cas cette semaine il a en grillé 2 : d'abord une pour Enola, qui a réussi on ne sait comment à ouvrir la cage et a voulu faire un calin un peu "serré" à la bête ! Ensuite le palmarès revient à Saïan, qui a peine la cage ouverte, a retrouvé des instinct de chasse en s'emparant délicatement de la bête dans ses crocs ! Et bien pas une marque, une fois relaché il a retrouvé ses esprit, juste un peu stressé !!!

 

Sur ce, ce sont les gars qui se sont occupés de la cuisine :

Ah le professionnalisme masculin !

Et le lendemain, nous sommes allés trouver des pentes enneigées pour une petite scéance de luge sous le col de l'Alimas

Nan, c'est pas comme cela qu'on se sert d'une luge-pelle !!

 

C'est pas juste, mon père se sert de moi comme bouclier humain pour ne pas se recevoir de la neige !

Les enfants sont ravis !!!

Sauf lors des atterrissage dans les chardons !

Ben oui, je sais, j'aurais mieux fait de dormir hier soir au lieu de faire la java avec les grands !!!

 

 

Alors concernant la petite énigme du dernier article, c'est Maud qui a remporté le pot de citre  !! Voiçi l'explication :

Dans le language des biologistes, les distinctions entre "analogie" et "homologie" sont les suivantes :

L'analogie est une similitude fonctionnelle. Comme exemple, la queue des poissons et celles des cétacés sont analogues; l'une comme l'autre servent de gouvernail pendant la nage.

L'homologie est une similitude structurelle. La queue des poissons présentent certaines similitudes avec celles des cétacés; mais par leurs constructions elles sont différentes : celle des poissons est verticale, alors que celle des cétacés est horizontale.

Les homologies sont les "affinités réelles" entre les individus et les espèces, elles résultent de leur descendance d'un ancêtre commun.

Les analogies peuvent être des "ressemblances dues à l'adaptations", sans que cela implique une une relation généalogique.

 

Cette petite explication est tirée du livre de Jean Deutsch "Le ver qui prenait l'escargot comme taxi" ed. Seuil - Science ouverte :

C'est un livre assez sympathique sur l'aventure de la pensée scientifque dans le domaine des sciences naturelles. Des exemples assez surprenants illustrent les avancées de notre compréhension du vivant au travers d'exemple tel que "Histoire des éléphants, du passé, du présent, et du futur ou : le mamouth, ça trompe ? A lire !!!!! (il faut quand même aimer un peu le domaine des sciences naturelles.....car c'est pas du roman rose !!!!)

 

Voilou !!!!!! A pluche !!!!!!!

 

 

Rédigé par Enola

Publié dans #Suivi de croissance de la famille

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Maud 25/11/2008 18:43

Cool le texte a retrouvé sa place sous les photos!
Merci pour cette découverte gastronomique et sportive du Trièves ;-)